Blog sur l'écriture de scénarios
Publié le par Victoria Lucia

Qu'est-ce qui fait une bonne histoire ? 4 éléments clés

Qu'est-ce qui fait une bonne histoire ?

4 éléments clés

Écrire une intrigue est une chose, mais écrire une bonne histoire qui touche le public visé est un défi de taille. D'un point de vue technique, existe-t-il une recette pour réussir à chaque fois à raconter une histoire ? Explorez les quatre éléments d'une bonne histoire pour faire de votre prochain projet le plus convaincant qui soit !

Une bonne histoire engage le public et lui donne le sentiment d'être connecté à elle. Lorsque quelqu'un termine un livre ou une série en ayant le sentiment qu'il y avait quelque chose d'intéressant, d'important ou de passionnant, cela signifie que l'auteur a fait quelque chose de bien, voire beaucoup de choses.

Réservez votre place scénariste! Nous nous rapprochons du lancement du logiciel de scénarisation SoCreate auprès d'un nombre limité de testeurs bêta. sans quitter cette page.

Toutes les histoires sont différentes, qu'il s'agisse de leur intrigue, de leur genre ou de leurs personnages. Les lecteurs ont des préférences et des opinions différentes, et il n'existe pas d'élément unique qui permette à lui seul de créer un bon récit. L'essentiel est que presque tout arc narratif convaincant comporte au moins quatre éléments clés, qui peuvent être appliqués à tous les supports de narration. 

4 éléments clés d'une histoire universellement bonne

Une structure solide

Une structure solide signifie que l'intrigue a une progression claire et naturelle. L'histoire doit se dérouler de manière fluide d'un temps à l'autre. La structure doit être fluide et logique sans demander trop de travail de compréhension au public. De la montée de l'action au climax et à la chute de l'action, chaque élément de l'intrigue doit être logique. 

Des personnages charismatiques

Toutes les histoires devraient avoir des personnages fascinants et mémorables, comme des personnes avec des défauts, des personnages avec des traits uniques, et des personnages avec des objectifs et des motivations intéressantes. Ce qui rend ces personnages captivants, c'est qu'ils ressemblent à des gens ordinaires. Les personnes réelles sont compliquées, contradictoires et souvent surprenantes. En façonnant vos personnages de manière à ce qu'ils aient les mêmes facettes que les personnes de la vie réelle, vous pouvez être sûr(e) qu'ils auront un impact durable sur votre lecteur.

Un contenu dramatique puissant

Les bonnes histoires ont besoin d'un contenu dramatique qui offre suffisamment de tension pour alimenter l'arc narratif. Les développements dramatiques doivent donner l'impression d'avoir des conséquences et des ramifications réelles pour vos personnages. Le conflit est le cœur d'une histoire. Ne trichez pas en compromettant vos chances de créer un drame. La vie réelle comporte son lot de moments dramatiques, et votre public attend de votre récit qu'il en soit le reflet.

Un thème qui parle

Quand je pense aux récents films de Disney comme « Encanto », écrit par Charise Castro Smith et Jared Bush, ou « Luca », écrit par Jesse Andrews et Mike Jones, je suis frappée par la puissance des thèmes abordés. Les thèmes de la dynamique familiale, du traumatisme générationnel, de l'identité et de l'acceptation sont évidents. Ces thèmes sont tous très puissants car ils sont universels. Ils touchent le public parce que chacun peut s'y identifier d'une manière ou d'une autre et se souvenir d'un moment où il a ressenti ou vécu quelque chose de similaire.

Une bonne histoire prend le temps de développer ses thèmes, mais elle ne les surcharge pas. Les spectateurs n'ont pas besoin d'être assommés par un thème. 

Éléments d'une bonne narration par média

En plus des quatre éléments d'une bonne narration que j'ai détaillés ci-dessus, les différents médias ont également leurs pratiques spécifiques. Par exemple, l'écriture d'un excellent scénario est différente de celle d'un roman que les lecteurs ne peuvent pas lâcher 

Qu'est-ce qui fait un bon scénario ?

  • Un protagoniste à qui l’on peut s’identifier

    Les grands films ont des personnages principaux qui attirent le public et lui donnent envie de les soutenir tout au long du film. Ils doivent être attachants et faillibles, mais capables de surmonter leurs défauts et de faire ce qu'il faut à la fin.

  • Un méchant qui se lève pour rencontrer le protagoniste

    Un grand film a besoin d'un antagoniste bien écrit pour contrecarrer le protagoniste. Une histoire mémorable a un méchant qui semble aussi développé que le protagoniste. Le Joker et Batman dans « The Dark Knight », écrit par Jonathan Nolan, Christopher Nolan et David S. Goyer, sont comme des forces égales et opposées qui se sont inévitablement rencontrées dans un conflit. Grâce au Joker, nous en apprenons davantage sur Batman. Nous découvrons sa moralité et les limites qu'il ne franchira pas. Ces deux personnages font ressortir la version la plus dramatique de l'autre, ce qui est fascinant à regarder.

Qu'est-ce qui fait une bonne émission de télévision ?

  • Des personnages qui évoluent et changent

     Les séries doivent prendre le temps de tracer les arcs des personnages. Un arc bien conçu donne l'impression que le personnage traverse une épreuve et change en conséquence. L'évolution de Walter White tout au long de « Breaking Bad », créé par Vince Gilligan, est un excellent exemple de personnage bien conçu dont l'arc est mérité.

  • Planifier à l’avance

    Les grandes émissions de télévision ont souvent des intrigues qui ont été clairement définies à l'avance. Au cours de la première saison, les scénaristes savaient où les choses allaient aller d'ici la troisième ou la quatrième saison. Une série télévisée avec une bonne intrigue ne suffit pas à la rendre géniale. Elle doit avoir des éléments permanents qui changent et mènent l'intrigue de manière crédible pendant plusieurs saisons.

Qu'est-ce qui fait un bon roman ?

  • Une ouverture forte

    Un grand roman accroche immédiatement le lecteur dès la première page. Il est essentiel d'avoir un début fort, tant pour les livres de fiction que pour les livres documentaires. Vous ne voulez pas donner au lecteur une excuse pour poser votre livre. Un roman doit plonger le lecteur dans son univers dès les premières pages

  • Une voix narrative forte

    La grande littérature doit avoir une voix narrative distinctive qui vous donne l'impression de savoir qui raconte l'histoire. Quelle que soit la perspective, la voix narrative doit être cohérente et forte tout au long de l'ouvrage.

Qu'est-ce qui fait une bonne histoire pour enfants ?

  • Elle traite les enfants avec respect

    Une bonne histoire pour enfants ne doit pas prendre son public de haut. Les histoires pour enfants doivent respecter le fait que les enfants sont de jeunes êtres humains et leur présenter une histoire qui n'édulcore pas la réalité. Lorsqu'il s'agit de thèmes et de sujets auxquels les enfants sont confrontés, les histoires pour enfants doivent les aborder avec honnêteté et franchise.

  • Elle provoque un questionnement

    Les grandes histoires pour enfants doivent comporter des intrigues, des thèmes, un vocabulaire et des concepts qui élargissent la réflexion des enfants. Elles doivent enflammer l'imagination des enfants et les inciter à explorer des idées auxquelles ils n'avaient jamais pensé auparavant.

Vous avez apprécié cet article de blog ? Partager, c'est se soucier des autres ! Nous vous serions très reconnaissants si vous le partagiez sur le réseau social de votre choix.

De nombreux éléments entrent dans la composition d'une bonne histoire, et ils peuvent être subdivisés en fonction du support. Nous espérons que ce blog vous a fourni des éléments à prendre en compte dans vos propres projets ! Bonne écriture !

Vous pourriez également être intéressé par...

écrire un scénario "High Concept"

Comment écrire un scénario "High Concept"

Vous avez probablement déjà entendu quelqu'un dire "ce film est tellement high concept", mais qu'est-ce que cela signifie exactement ? Pourquoi tant de réalisateurs et de studios recherchent-ils des œuvres à fort contenu conceptuel ? Aujourd'hui, je vais vous expliquer ce que signifie précisément le terme "high concept" et vous dire comment le trouver dans votre scénario. Un film "high concept" peut se résumer à une accroche mémorable et unique. C'est un film qui est plus axé sur les idées ou le monde que sur les personnages. Il est facile à comprendre et, surtout, il est original. Une histoire high-concept s'appuie sur une idée familière, une norme ou parfois une personne reconnaissable...

utiliser les règles de narration de Pixar dans votre scénario

Comment utiliser les règles de narration de Pixar dans votre scénario

Pixar est associé à des films réfléchis qui mettent en scène des personnages et des histoires développés qui vous toucheront directement. Comment parviennent-ils à produire des films qui frappent directement au cœur de l'action ? En 2011, Emma Coats, ancienne artiste de story-board de Pixar, a tweeté un ensemble de règles de narration qu'elle a apprises en travaillant chez Pixar. Ces règles sont désormais connues sous le nom de "Les 22 règles du conte de Pixar"...

Ce que les histoires pour enfants peuvent apprendre aux scénaristes sur le storytelling

Ce que les histoires pour enfants peuvent apprendre aux scénaristes sur le storytelling

Les livres pour enfants, les émissions de télévision et les films sont nos premières expériences du storytelling. Ces premiers récits contribuent à façonner notre compréhension du monde et notre interaction avec lui. Leur valeur ne se perd pas avec l’âge. Au contraire, les histoires pour enfants peuvent nous apprendre beaucoup sur l'écriture de scénarios ! La simplicité est souvent à privilégier : les histoires pour enfants nous apprennent à prendre une idée et à la distiller jusqu'au fond d'elle-même. Je ne dis pas qu'il faille simplifier...