Blog sur l'écriture de scénarios
Publié le par Courtney Meznarich

Le scénariste Kaylord Hill conclut la troisième semaine du défi Stimulus de SoCreate par des "éclairs de génie"

Dans le cadre du programme Stimulus pour les scénaristes de SoCreate, nous avons promis au scénariste Kaylord Hill que nous lui verserions 1 000 dollars par semaine chaque semaine de décembre s'il promettait d'écrire 20 à 30 pages par semaine, pour terminer 2020 avec un scénario terminé et 4 000 dollars en poche. Jusqu'à présent, il a respecté ce délai et espère terminer la première version de son scénario de long métrage ce week-end afin de pouvoir se concentrer sur la deuxième version avant la fin du mois. Il a pu s'absenter de son travail pour se consacrer à l'écriture et nous ne pourrions être plus fiers de lui et plus heureux de soutenir son parcours de scénariste.

Cette semaine, il s'agit de prendre des notes, et pas le genre de notes de scénario que l'on pourrait croire. Kaylord explique comment les notes qu'il se prend à lui-même l'aident à saisir les "éclairs de génie" pendant qu'il termine son premier jet.

"Bonjour, bonjour. Au moins, je tourne le matin. Je ne sais pas si vous recevrez ce message le matin, mais si ce n'est pas le cas, bonsoir, bon après-midi, et tout ce qui se trouve entre les deux. Les amis, c'est la troisième semaine du défi Screenwriter Stimulus de SoCreate. Nous sommes vendredi, et j'ai encore quelques jours devant moi avant la date limite de cette troisième semaine.

Les amis, tout ce que j'ai pour vous aujourd'hui, c'est une marche en avant. Si vous avez regardé le dernier blog, vous savez que j'ai avancé ma date limite pour le script. Donc, mon but est de vraiment la pression pour finir tôt. Le plus important pour moi est d'obtenir une très bonne réécriture. C'est là que je suis le plus fort. Et donc, pour l'instant, il faut aller de l'avant. J'ai écrit environ dix pages cette semaine, et je suis à environ 25-30 pages de mon objectif où je peux me sentir à l'aise pour dire "la fin est proche". Donc, je suis à environ 25-30 pages. Je me sens bien sur le plan thématique où en est l'histoire. Je ne connais pas tout à fait bien mes personnages, j'en connais certaines parties, je connais certains aspects, mais j'attends avec impatience le deuxième jet la semaine prochaine parce que j'aurai quatre à cinq jours hors du travail et des responsabilités pour vraiment les comprendre. Et j'espère vraiment mettre en place ce que nous appelons un vrai premier jet de travail, où le squelette, peut-être que vous ne voyez pas toutes les nuances, peut-être que vous ne voyez pas toutes les sortes de choses spéciales que j'essaie d'accomplir dans le script, mais ce que vous voyez, vous voyez la structure, et vous voyez les os...

Pour la deuxième version, c'est vraiment mon objectif pour la semaine prochaine : vraiment, vraiment polir la structure et les os pour que les gens puissent galvaniser qu'une histoire vit ici, et ils ne connaissent peut-être pas tout à fait les personnages, mais ils savent qu'il y a quelque chose d'intéressant qui se passe...

Ce que j'ai retenu de ces deux derniers jours, et surtout de cette semaine, c'est de prendre des notes pendant mon brouillon. Je pense qu'elles vont être utile... Je pense qu'écrire, est vraiment dur, n’est-ce pas ? Vous le savez tous. Je pense qu'il y aura des éclairs de brillance, ou, avec un peu de chance, vous savez que tout est brillant, mais il y aura certainement des éclairs de brillance dans votre brouillon. Et je pense qu'il est important de ne pas les ignorer. Et parfois, peut-être que vous n'avez pas le temps, peut-être que vous n'avez pas tout ce qu'il faut pour mettre tout ça ensemble. Mais vous savez que quelque chose bouillonne dans la pensée que vous avez eue ou dans ce que vous avez écrit, et prenez cette note. Prenez des notes. Il y a beaucoup de fois pendant le processus où j'ai écrit quelque chose, et je me suis dit, oh, c'est bien. Et donc je vais le noter. J'écris des notes dessus, pour qu'au moment de la deuxième version, je sache que c'est quelque chose sur lequel je veux capitaliser. Je veux que ce soit un élément plus important de l'histoire.

La comédie romantique a l'air d'être à un bon endroit en ce moment. C'est plus romantique que comique. Donc, c'est romantique, il y a quelques notes de comédie, pas autant de notes de comédie que je le voudrais, mais c'est peut-être quelque chose que je dois regarder comme une trajectoire d'un an. Il se peut que je doive regarder ça comme la manière dont je vais insuffler de la comédie. C'est peut-être un défi ou une étape d'apprentissage que je retiens de tout ça. Pour l'instant c'est un drame romantique, comment puis-je y insuffler de la comédie ? Parfois, il y aura des choses qui surgiront, qui ne seront pas des solutions faciles, qui ne seront pas des solutions rapides. C'est définitivement un marathon en matière de créativité quand il s'agit d'écrire. Et il se peut que je doive corriger la partie comique de tout ça en fin de compte.

C'est tout ce que j'ai, les amis. C'est vendredi. Bonjour. Je vais de l'avant. J'espère que vous allez de l'avant dans vos aventures d'écriture et vos scripts aussi. La prochaine fois nous serons lundi, et il y aura plus de pages. A bientôt."

Kaylord Hill, scénariste lauréat du programme Stimulus de SoCreate

Vous pourriez également être intéressé par...

Commentaires