Blog sur l'écriture de scénarios
Publié le par Courtney Meznarich

Comment développer votre processus d'écriture ?

« La créativité est l'enfant du chaos ; l'art est l'enfant de l'ordre. »

K.M. Weiland

L'écriture me semble toujours chaotique, du moins au début. Qu'il s'agisse d'un e-mail ou d'un article de blog, je ressens une certaine tension dans mon corps avant de mettre mes mots sur le papier (ou sur l'écran) : l'anticipation, l'autocritique, le cerveau embrumé, la paralysie de l'analyse, tout cela m'empêche d'avancer. Mais si j'arrive à faire bouger mes doigts, c'est parti ! Lorsque j'ai terminé, je cherche un moyen de reproduire le processus, afin de pouvoir le refaire, en mieux, la prochaine fois. N'oubliez pas que j'écris professionnellement depuis près de 15 ans.

Mais au moment où j'écris cette note de blog, je suis encore en train de cimenter mon propre processus d'écriture. Alors, comment ça se présente ? Il n'est pas très différent de celui du scénariste et coordinateur d’écriture Marc Gaffen. Nous avons interviewé Marc à ce sujet, et c'est une question que nous aimons poser aux écrivains de toutes sortes : À quoi ressemble votre processus d'écriture, et pourquoi ? Ce n'est pas une réponse facile pour les écrivains débutants, car la plupart d'entre eux sont encore en train d'apprendre ce qui fonctionne le mieux pour eux. Mais une fois que vous êtes un écrivain plus expérimenté et que vous avez quelques projets à votre actif, il est plus facile de dire ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Et cela varie d'une personne à l'autre. Cela peut même changer en fonction du type d'écriture sur lequel vous travaillez. Les scénarios traditionnels, par exemple, sont très formels, mais la poésie, pas autant. 

Réservez votre place dans la file, scénariste ! Nous sommes sur le point de lancer le logiciel de scénarisation SoCreate auprès d'un nombre limité de bêta-testeurs. , sans quitter cette page.

Il y a cependant quelques stratégies que j'entends sans cesse lorsque je pose cette question, ce qui me fait penser qu'elles ont un intérêt. Si vous n'avez pas encore établi votre propre processus d'écriture, vous pouvez envisager d'essayer ces stratégies. Je vais commencer par le processus de Marc, car c'est celui dont j'entends le plus souvent parler, quel que soit le format d'écriture, qu'il s'agisse de scénarios, de bandes dessinées, de romans ou même d'écrits non fictionnels ou universitaires. Mais sachez qu'il n'y a pas de réponse correcte, sauf celle qui vous aide à mettre les mots sur le papier. Certains écrivains trouvent que les grandes lignes tuent leur créativité, tandis que d'autres ne peuvent pas commencer sans elles ; certains peuvent écrire un scénario en quelques jours, tandis que d'autres peinent pendant des mois, voire des années. Toutes ces options sont la « bonne » façon d'écrire parce qu'elles aboutissent à un texte fini.

Processus d'écriture n°1 : Les grandes lignes

« Le processus d'écriture est différent pour tout le monde », commence Marc. « Pour moi, je dois commencer par les grandes lignes. Les grandes lignes sont très importantes car j'ai besoin d'une feuille de route. Si je n'ai pas de feuille de route, je ne fais que me débattre, sans rien de productif. Ou bien je fais une pause, et je regarde sur Internet pour perdre du temps. »

Tout comme Marc, je commence par décrire mes projets d'écriture. Tout d'abord, cela m'aide à me souvenir de mes idées initiales et à faire de la place dans mon cerveau pour l'écriture proprement dite. Cela me permet également de confirmer ou de révéler que l'orientation de ce projet d'écriture a du sens. Ai-je couvert tous les sujets que je voulais ? Sont-ils classés de manière à faciliter la tâche du lecteur ? Si vous écrivez une histoire, c'est l'occasion de vous assurer que vous atteignez tous les objectifs traditionnels de la narration. Enfin, comme le déplore Marc, cela me permet de rester dans la zone d'écriture plutôt que dans la zone Instagram.

Cependant, cette approche présente des inconvénients si vous êtes du genre à planifier comme moi. Une fois que j'ai mis en place un plan, vous aurez du mal à me le faire changer. Les grandes lignes peuvent conduire à la rigidité et rendre la créativité plus difficile à atteindre si vous n'êtes pas flexible. Considérez ces grandes lignes comme un guide, pas comme un livre de règles. 

Processus d'écriture n°2 : Dégobillage de texte

Certains écrivains élaborent une histoire entière dans leur tête. Et ce qui m'impressionne, c'est qu'ils peuvent s'en souvenir ! Je ne suis pas ce genre de personne, et la perspective d’un dégobillage de texte est bien trop intimidante pour moi. Hélas, beaucoup d'écrivains très célèbres y parviennent.

Un dégobillage de texte est appelé ainsi parce que vous vous préoccupez moins de l'apparence du premier brouillon et plus de la rapidité avec laquelle vous le mettez en page. Certaines personnes écrivent des textes d’un coup et y reviennent plus tard pour travailler sur des rythmes exacts.

L'intérêt du dégobillage de texte est que vous avez rapidement un très bon point de départ. Vous ne contemplerez pas un scénario parfait à la fin, mais vous ne serez pas non plus devant une page blanche. Ce processus vous plonge directement dans l'action, et il peut être très satisfaisant de voir des pages et des pages sur lesquelles travailler.

Le danger du dégobillage de texte est justement de... s'épuiser. 

« Lorsque j'ai commencé à écrire, je n'ai pas utilisé de feuille de route », nous a confié Marc à propos de son processus de dégobillage de texte au début. « J'ai essentiellement laissé libre cours à mon imagination, et tout ce qui venait. Mais je n'en ai jamais tiré quelque chose de bon. J'échouais toujours au milieu de l'acte deux parce que je n'avais aucune idée de l'endroit où j'allais. Donc, j'avais en gros dix à douze scénarios à moitié écrits, ce qui était une grosse perte de temps. »

TLe processus de dégobillage de texte fonctionne mieux pour les écrivains qui savent où ils vont, et surtout, comment l'histoire se termine. 

Processus d'écriture n°3 : La fin d'abord 

Outre le deuxième acte, de nombreux auteurs me disent que la partie la plus difficile à écrire de leur projet est la fin. Alors, pourquoi ne pas écrire la fin en premier ? Certains auteurs commencent leur histoire à l'envers, ce qui leur permet d'effectuer un retour sur tous les points menant aux dernières pages de l'acte trois.

J'ai également entendu parler d'écrivains qui n'avaient que la fin en tête ; peut-être qu'une idée brillante leur est venue sous la douche, et qu'ils doivent maintenant trouver le reste de l'histoire.

Tout comme l'esquisse, écrire la fin d’abord vous donne un point de départ en vous donnant un point d'arrivée. Si vous ne savez pas où vous allez, comment savoir comment y arriver ?

Formalize Your Writing Process

La manière formelle et traditionnelle d'écrire quelque chose comprend la pré-écriture (brainstorming, grandes lignes, recherche, développement des personnages), la rédaction, la révision (passage à l'intrigue, au dialogue, aux personnages… généralement après avoir reçu des commentaires et des notes) et le polissage (passage technique pour vérifier le format, la grammaire, la continuité et d'autres erreurs qui ne font pas partie intégrante de l'histoire), dans cet ordre. Pour terminer un projet d'écriture, vous ne pouvez pas vraiment sauter l'une de ces étapes, mais elles ne doivent pas nécessairement se dérouler de manière aussi linéaire. En fin de compte, chaque auteur doit optimiser son approche pour franchir les étapes d'une manière qui lui convient.

« La façon dont je m'y prends, je viens avec une idée, prenons le roman graphique "Tuskers" par exemple », explique Marc. « Je connais l'idée de base. Vous avez un éléphant, un éléphanteau, qui voit sa famille braconnée, donc c'est le premier point de départ. Je sais qu'ils vont être amenés dans une nurserie, donc je note simplement "nurserie". Ils vont changer de pays parce que les braconniers les poursuivent, donc c'est un autre point. Et je connais, à peu près, la fin de l'histoire, donc j'ai maintenant cinq points sur ma feuille de route que je dois atteindre. À partir de là, je commence par faire des recherches. Je lis beaucoup. Et chaque fois que je lis quelque chose qui m'intrigue ou qui est intéressant, je le copie et je le colle à un endroit de la feuille de route où je pense qu'il peut s'intégrer. Et donc, à la fin de mes recherches, j'ai cette feuille de route avec tous ces petits faits ou chiffres ou ces petites idées d'histoires. Et puis, comme un fil, je commence à tisser de temps en temps, en essayant de leur donner un sens. » 

Marc répète ce processus pour toute nouvelle idée d'histoire ou tout nouveau projet d'écriture parce que, pour lui, cela fonctionne. 

Mais, tout comme un régime, le seul processus qui fonctionnera pour vous est celui qui est viable à long terme. Lorsque vous développez un processus d'écriture efficace, essayez d'abord de vous interroger sur vos compétences en matière d'écriture :

  • Quelles sont vos faiblesses en matière d'écriture ?

    Mettez en place votre processus pour les aborder de la manière qui vous convient le mieux. Essayez de ne pas laisser au hasard les parties les plus difficiles de votre processus de narration : sachez comment vous allez les surmonter, et cela peut signifier s'attaquer d'abord aux parties les plus difficiles.

  • Quels sont vos points forts en matière d'écriture ?

    Envisagez de mettre en place votre processus de narration de manière à ce que toutes les tâches « faciles » se terminent à la fin, afin de réserver votre matière grise pour les parties du processus d'écriture qui sont les plus difficiles.

  • À quoi ressemblent votre emploi du temps et votre espace d'écriture idéaux ?

    Au-delà du processus, réfléchissez à la manière dont vous allez dégager du temps et créer un environnement propice à la réalisation de votre meilleur travail.

  • Qu'est-ce qui est faisable ?

    La vie n'est pas idéale, alors laissez-vous de la place dans votre processus d'écriture pour les circonstances indépendantes de votre volonté. À quelle fréquence pouvez-vous vraiment écrire ? Si vous n'avez pas l'habitude de vous lever à 5 heures du matin, ne pensez pas que, par magie, vous deviendrez une personne du matin capable d'écrire tous les jours avant le lever du soleil. Si vous n'avez jamais terminé un projet d'écriture en moins d'un mois, n'établissez pas un calendrier qui vous donne 21 jours pour écrire un scénario. Soyez honnête avec vous-même et avec vos capacités, votre temps et vos objectifs.

 « C'est un processus très laborieux de la façon dont je le fais, mais je dois le faire de cette façon parce que c'est ce qui fonctionne le mieux pour moi », a conclu Marc. « Et je ne l'ai découvert qu'en écrivant, en écrivant, en écrivant tout le temps. »

Avez-vous apprécié cet article de blog ? Partager, c'est se soucier des autres ! Nous vous serions très reconnaissants de le partager sur le réseau social de votre choix.

Faites confiance à votre processus créatif,

Vous pourriez également être intéressé par...

Hey Screenwriters! Here's How to Go from Good to Great

Comment de bons écrivains amateurs peuvent devenir de grands écrivains professionnels

Tout écrivain professionnel a un jour été un amateur qui n'a pas abandonné. Je suis sûr que vous avez déjà entendu cette citation, qui repose sur l'idée que pour devenir un professionnel, vous devez continuer à viser l'excellence (et pas seulement en matière d'écriture, mais c'est un autre sujet de blog). Les pros ne sont pas considérés comme tels uniquement parce qu'ils sont payés pour écrire. Je ne pense pas que la rémunération doive être une condition. Les vrais pros de l'écriture sont ceux qui ne se contentent pas d'être assez bons...
Why Disney Writer Ricky Roxburgh's Writing Process Might Work For You, Too

Le programme d'écriture qui a aidé le scénariste de Disney Ricky Roxburgh à devenir pro

Nous avons interviewé beaucoup de scénaristes, et ils ont tous une chose en commun : ils sont extrêmement disciplinés quand il s'agit de leur temps d'écriture professionnel ET personnel. Même si un scénariste a un emploi rémunéré, il traite souvent son temps d'écriture comme un travail à plein temps. Si vous avez des difficultés avec votre processus d'écriture, prenez exemple sur les pros, comme l'écrivain Ricky Roxburgh de Disney, auteur de "Tangled" : The Series" et...
How to Become a Disciplined Screenwriter, According to Writer & Journalist Bryan Young

Comment devenir un scénariste discipliné, selon l'écrivain et journaliste Bryan Young

Certains créatifs ont du mal à se discipliner. Nous préférons laisser les idées nous venir de manière organique et travailler quand nous nous sentons inspirés. Si cela vous ressemble, vous aimerez les conseils inspirants du scénariste et journaliste Bryan Young (SyFy.com, HowStuffWorks.com, StarWars.com). Il nous partage comment il reste concentré sur l'écriture et nous révèle une statistique impressionnante en ce qui concerne la promesse d'écriture à laquelle il s'est tenu ces dernières années...